Fragments de vie
Du 05 juillet 2022 au 30 septembre 2022

L'artiste

Marc Petit (Sculpteur)

La Maison Galerie Laurence Pustetto s’inscrit dans un partenariat avec le Château de La Rivière pour présenter les sculptures monumentales de l’artiste Marc Petit.

Quinze œuvres en bronze sont installées dans l’enceinte du Château de La Rivière grâce à Monsieur Dominique Beyly, Maire de La Rivière et à l’accueil de Monsieur Xavier Buffo, directeur général du Château. Cette proposition de la Maison Galerie Laurence Pustetto, initiée par Monsieur Dominique Beyly, inscrit ce partenariat dans la dynamique du Festival Confluent d’Arts, qui se déroule du 7 au 9 juilllet 2022. L’expositon Marc Petit sera visible du 5 juillet au 30 septembre 2022.

C’est un projet qui raisonne avec l’actualité de Marc Petit, considéré aujourd’hui comme le plus grand sculpteur français vivant. Il est plus que légitime et cohérent que son travail soit montré au grand public dans une démarche de partage et hors les galeries et musées privés où il est déjà très identifié.

Très clivante, l'œuvre de Marc Petit suscite toujours une très vive émotion. Souvent comparé à Giacometti et à Germaine Richier pour la puissance de son œuvre, les corps auxquels il donne vie parlent, hurlent, crient, respirent doucement, attendent. Ils questionnent, résignés, leur verticale, la gravité qui les érigent ou les ramassent, le contact de leurs pieds à la terre dont ils deviennent une expression en suspens. Le sculpteur porte sur l’être humain un regard de compassion à travers ces sculptures bouleversantes d'humanité et d'expressivité. L’artiste parvient de façon remarquable à transcender le bronze et nous plonge au plus profond de chaque être.

« Je sais par expérience que les gens trouvent mon travail un peu sombre, un peu noir, un peu brutal, un peu dur. Si mon travail a quelque intérêt c'est dans la différence qu'il peut y avoir entre cette première image, ce premier regard qu'on peut lui porter et ce que je crois qu'il y a dedans, quelque chose de très tendre ; c'est dans l'énigme qui est générée par ce paradoxe entre noirceur et tendresse. » - Marc Petit