Sculpteur

Rencontré il y a 20 ans au salon MAC 2000 au Grand Palais. De ce jour, je n’ai retenu que le personnage et ses œuvres ! J’aurais voulu rester là, sans bouger.

Il y a une puissance inouïe dans le travail de Marc Petit.

Il a compris quelque chose d’essentiel de notre condition humaine, quelque chose d’une profondeur immémoriale qui nous relie à l’universalité. Il est au cœur de nos âmes, avec respect et tendresse.

 

Il me fait penser à François Cheng, tous deux sont porteurs de bienveillance et d’amour pour l’humain, tous deux portent cela dans leur œuvre.

                                                                                                                                                                              L.P

Marc Petit

Marc petit est de la race des grands soustracteurs. Chose étrange, c’est un modeleur. Il travaille la terre, parfois le plâtre. Non pas pour agréger, pour additionner, mais pour, in fine, soustraire. Cette opération, qui l’apparente au tailleur de pierre, est étonnante, et assez rare : accumuler de la matière pour ensuite l’enlever afin de trouver le point d’équilibre, qui est aussi le point de rupture. Giacometti faisait ainsi. Bourdelle également. Gestes immémoriaux du modeleur, semblables aux gestes de dieu pétrissant la matière pour façonner l’homme à son image. Gestes tribaux, gestes premiers, gestes primitifs. La terre, c’est l’humilité. L’humilité, étymologiquement, c’est l’humus. Marc petit est un humble, assurément.

Colin Lemoine - Historien de l’art

Maison Galerie Laurence Pustetto

83, rue Thiers 33500 Libourne

lp@pustetto.fr

06 85 31 25 07

  • Instagram

Ouverture les vendredi/samedi/dimanche de 11h00 à 20h00. Les autres jours de la semaine sur rendez-vous.