Sculpteur

« Guillaume Couffignal, maître du feu et des rêves.

Les sculptures aux architectures fantastiques de Guillaume Couffignal sont des invitations au voyage : embarcations fuselées ou théâtres antiques, perspectives improbables, escaliers renversés et portes vertigineuses sont autant de vaisseaux fantômes qu’il construit patiemment. Il paraît que ce sont les avatars de châteaux plusieurs fois centenaires, des rives du Bosphore, où il a voyagé. De son initiation africaine dans les quartiers des fondeurs de Ouagadougou, Guillaume Couffignal a rapporté un univers à la Samuel Beckett qu’il construit dans sa forge de Vulcain, dont il est le maître du feu et l’humble façonneur de rêves. Il nous propose des espaces de jeu, de déambulation où l’on peut choisir d’exister ou de se perdre. Nos rêves et inconscients

viennent faire vibrer le bronze qu’il patine comme un béton brut. »

L.P.

Guillaume Couffignal

« Ses textures font mentir les matériaux. Elles ont la patine irrégulière de l’usure et des intempéries. Elles rendent le bronze lui-même secondaire avec cette pigmentation crémeuse de la terre brûlée par le soleil. La texture devient alors une peinture.

Couffignal crée le décor du pur drame du vide. Il le remplit de souvenirs et de voix. Ce décor est visuellement minimal mais ce minimalisme même pointe l’importance de ses autres intentions. Ses bateaux sont des « bateaux-âmes » pris entre deux univers. Ses pièces architecturales évoquent des ruines et attestent cependant de leur propre existence.

Bien que ce procédé soit ancien, et dans ce cas, appris de la tradition Africaine, le vrai témoignage de la puissance de Guillaume Couffignal est que pas un seul élément de son œuvre ne dérive de quelque chose d’existant. En véritable iconoclaste, il s’est emparé d’un langage traditionnel, a appris ce langage, et partant de ce langage a créé une poésie complètement unique et qui lui est propre. » 

Randal Morris - 2013

Bientôt disponible.

Liste des oeuvres